TOC

Le TOC est un trouble anxieux qui se caractérise par des pensées obsessionnelles et des rituels que le patient s’inflige de façon répétitive sans pouvoir s’en empêcher. 

La compulsion est souvent ritualisée. Exemple : lavage de mains à chaque fois que la personne touche une poignet de porte.

Les obsessions les plus fréquentes touchent à la vérification, la propreté (des craintes de contamination notamment) et au goût de l’ordre, une sorte de perfectionnisme. Les rituels de lavage et de vérifications sont donc les plus répandus : 

- lavage des mains à répétition, nettoyage de tout ce qui vient de l’extérieur, incapacité de manger dans une autre vaisselle que la sienne, douches multipliées dans la journée… 

- vérifications de fermeture des portes (qui peut amener la personne à remonter dix fois les escaliers pour vérifier la serrure), du gaz, de la voiture…

- réalisation de listes sans cesse recopiées. 

La personne met en place le TOC pour fuir l’anxiété dont elle souffre. 

La réalisation de l’acte compulsif détend provisoirement la personne, mais le fond anxieux subsiste. La personne va tout faire (multiplier la compulsion, les rituels) pour ne pas contacter la souffrance qui se trouve derrière. Elle cherche à contrôler son anxiété. 

 

QUELLE THERAPIE POUR LA GUERISON ? 

 

Il est nécessaire de mettre en place parallèlement plusieurs axes de travail thérapeutique pour guérir du TOC.  

Le TOC étant un système de défense que le patient met en place pour ne pas contacter l’anxiété, il est nécessaire de travailler sur la racine du problème : l’anxiété. 

Pour cela, je mets au service du patient divers outils qui ont fait leur preuve : 

  • les thérapies cognitives et comportementales TCC 
  • travail sur la clarté mentale (les pensées, les croyances, les conditionnements..)
  • travail sur le développement du ressenti du patient
  • ouverture à la dimension psycho- généalogique (travail sur les lignées)
  • l’extériorisation des émotions refoulées
  • la méditation active ou de pleine conscience pour retrouver son axe, sa nature profonde, sa conscience : la vraie confiance en soi
  • l'alliance thérapeutique avec le thérapeute et le lien humain qui se créer dans la thérapie (avec le thérapeute, avec d’autres patients dans le cadre de thérapie de groupe)